fbpx
- Publicité-
Accueil BURKINA CODEL/RAPPORT D’OBSERVATION DES ÉLECTIONS COUPLÉES DE 2020: « Quoi qu’on dise, les...

CODEL/RAPPORT D’OBSERVATION DES ÉLECTIONS COUPLÉES DE 2020: « Quoi qu’on dise, les élections ont réussi », dixit Halidou OUEDRAOGO

- Publicité-

Une délégation de la  Convention des Organisations de la société civile pour l’Observation Domestique des Elections (CODEL) avec à sa tête le président Me Halidou Ouédraogo a transmis son rapport d’observations des élections couplées présidentielle et législatives du 22 novembre 2020 au président de  la commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed BARRY.  La cérémonie officielle de remise du rapport est intervenue dans la matinée de  ce lundi  22 mars 2021 au siège de la CENI. Une occasion pour les deux institutions de se féliciter mutuellement.

« A l’issue des élections, nous constatons que nous évoluons vers un système politique consensuel. Il faut souhaiter qu’il en soit ainsi pour que nous puissions approfondir et consolider la démocratie. C’était notre objectif » a déclaré Me Halidou OUEDRAOGO, président de la Convention des Organisations de la société civile pour l’Observation Domestique des Elections (CODEL) a l’entame de son propos.

RAPPORT D’OBSERVATION DES ÉLECTIONS COUPLÉES DE 2020/CODEL
Me Halidou OUEDRAOGO, président de la Convention des Organisations de la société civile pour l’Observation Domestique des Elections (CODEL)

Effectivement, dans sa dynamique de renforcement de l’Etat de droit et de consolidation de la démocratie, la CODEL a entrepris depuis le mercredi 10 mars 2021, une série de présentation de son rapport d’observation des élections couplées présidentielle et législatives du 22 novembre 2020 aux autorités burkinabè.  Ainsi, à la suite du  ministre de l’administration territoriale et du président du Faso, Me Halidou OUEDRAOGO et sa délégation sont allés présenter leur rapport  à l’arbitre principal de ces élections en la personne de Newton Ahmed BARRY, président de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

Cela a été l’occasion pour la CODEL de renouveler ses félicitations à la CENI pour ses efforts de transparence dans l’organisation des élections. Pour son président, Me Halidou OUEDRAOGO, « quoi qu’on dise, les élections ont réussi ». Il en veut pour preuve, entre autres,  l’ouverture à 92% des bureaux de votes dès 7H00 et la diligence de la CENI dans la proclamation des résultats à jour+1 ou 2. Il y a certes eu des dysfonctionnements mais ceux-ci ont été rattrapés par la suite, selon le constat de la CODEL.

La CODEL a formulé dix-sept (17) recommandations

Par ailleurs selon la secrétaire exécutive de la CODEL, Mme Lydia Zanga/OUEDRAOGO le rapport contient dix-sept (17) recommandations dont la mise en œuvre favoriserait davantage une meilleure organisation des élections futures. Parmi ces recommandations, la CODEL suggère le suffrage direct pour les élections des maires et des conseillers régionaux afin de minimiser les violences liées à ces élections locales.

Elle recommande également de légiférer sur le financement privé des élections car l’argent a un poids très important dans les élections.

Elle estime surtout qu’il est plus approprié et moins coûteux de permettre l’utilisation de la CNIB comme document de vote.

Ce qui rencontre d’ailleurs l’assentiment du président de la CENI Newton Ahmed BARRY.

L’expertise de la CODEL reconnue et saluée par Newton Ahmed BARRY

RAPPORT D’OBSERVATION DES ÉLECTIONS COUPLÉES DE 2020/CODEL
Newton Ahmed BARRY, président de la CENI

Pour lui, cette recommandation de la CODEL leur rend justice.

« Votre rapport nous rend justice parce que nous avons été les premiers à dire que dans un pays pauvre comme le nôtre, il est inutile de démultiplier les dépenses. Les cartes d’électeurs nous coûtent 3 à 4 milliards par élections. Or si nous prenons cette somme, nous pouvons donner des cartes d’identités à des millions de jeunes qui ont atteint l’âge de 18 ans et en leur donnant leurs cartes, nous leur permettons de pouvoir figurer sur le fichier électoral. L’Etat fera d’énormes économies et le processus électoral s’en trouvera vraiment perfectionné…C’est aberrant de continuer à produire des cartes d’électeurs à ce coût dont près de 30 à 40% se perdent avant le prochain scrutin », a-t-il expliqué.

La délégation de la CODEL avec le président de la CENI

Il a saisi cette occasion pour remercier davantage la CODEL pour son expertise et son accompagnement dans la réussite du processus électoral car selon lui « Le domaine des élections et le domaine politique est par essence le domaine de méfiance ou les acteurs n’ont pas toujours confiance en eux même à fortiori aux autres  qui sont en face ».

- Publicité-
Vise'+Ohttps://fasopost.com/
Journaliste-blogueur, Consultant Com-Marketing, Coach d'affaires.
- Publicité-

Restez Connectés

16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner

Les plus lus

- Publicité-

Derniers articles

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Joignez-vous à la newsletter FASOPOST

Restez à jour avec toutes les dernières mises à jour, articles  à venir et bien plus encore.
S'inscrire à la Newsletter
Je m'inscris  
'lOGO
Informer Juste et Vrai! Abonnez-vous à notre newsletter
INSCRIPTION
close-image