BurkinaCulture

Culture: Les langues du Burkina Faso

A Burkina sahélien, on parle le foulfoulde chez les Peul et le tamacheq chez les Touareg.

Les langues parlées dans l’ensemble du pays par les populations d’agriculteurs se partagent en deux grandes familles: les langues gour et les langues mandé.
les langues gour, une étude les divise en dix groupes dont le gourma-moore, le grousi, le lobiri, le bwamu, le senoufo et le dogon.

  • Le groupe gourma-moore comprend : le gourrna, langue des Gourmantché et le moore-dagbani, sous-groupe réunissant le moore, langue des Mossé, le dagara et le birifor.
  • Au grousi appartiennent les langues des populations dites gourounsi, et divers autres dialectes, dont le kourounfe, parlé par les kouroumba.
  • Le lobiri est la langue des Lobi, des Wile et de divers petits groupes de l’hinterland lobi.
  • Le bwamu est celle des Bwaba, de culture et de langue mandé tout comme les Bobo.
  • Le senoufo et le dogon, comme leurs populations sont peu représentés.
    Les langues mandé dites mandé-nord sont principalement représentées au Burkina Faso par le dioula, utilisé dans les échanges commerciaux et qui fut la langue de diffusion de l’islam dans l’ouest du pays. On distingue les langues mandé-sud, représentées par le bisa et le san, langue des Samo.
Afficher plus

Fasopost

Fasopost est un site d'information et d'actualité. Notre crédo est : Informer Juste et Vrai. En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page