Le gouverneur de la région du Sud-Ouest, W. Emmanuel Zongo (BF) et le préfet de la région du Bounkani (RCI), Kpan Droh Joseph, ont co-présidé, le lundi 15 mars 2021à Gaoua, l’atelier conjoint de vulgarisation de l’accord-cadre sur la coopération transfrontalière entre le Burkina Faso et la République de Côte d’Ivoire. Ce cadre d’échanges entre les deux délégations qui fait à celui tenu à Ferkessédougou, augure le début de la campagne de sensibilisation des populations frontalières sur la coexistence pacifique, prévue pour débuter le mardi 16 mars 2021.

Le Burkina Faso partage environ 620 Km de frontière avec la Côte d’Ivoire. Les deux peuples entretiennent, en outre, des liens séculaires d’amitié, de solidarité et de fraternité. Toutefois, avec le contexte sous régional marqué par la double crise sanitaire et sécuritaire et aggravé par la recrudescence des conflits fonciers frontaliers, une réorganisation des politiques frontalières, pour faire face aux défis induits par ces nouveaux enjeux et pour promouvoir la coexistence pacifique entre les populations, s’impose.
C’est tout l’objectif que se donnent les délégations des deux pays en charge de la question à travers l’atelier conjoint de vulgarisation de l’accord-cadre sur la coopération transfrontalière, à Gaoua. Les acteurs ont accordé leurs violons sur l’urgence d’aller vers une délimitation précise des frontières, ainsi que vers le développement d’une coopération économique et sociale locales favorables à une meilleure gestion des espaces frontaliers.


Avant d’entamer la tournée de sensibilisation sur la coexistence pacifique et la cohésion sociale, auprès des populations cibles à Baheldouo, Mossitenga et Naasar-Tenga, en territoire burkinabè, les représentants des deux pays, notamment des régions du Sud-Ouest (BF) et de Bounkani (RCI), ont saisi l’occasion pour harmoniser leurs vues et peaufiner leurs stratégies autour de réflexions pour dégager des pistes de solutions sur la thématique de la coexistence pacifique entre populations frontalières.


Il s’ est agit, à ce propos, de développer des opportunités de promotion des économies locales au niveau des frontières, notamment à travers l’élaboration de projets transfrontaliers de développement et l’ amélioration de la collaboration des services techniques compétents pour traiter des questions liées aux frontières.


De l’avis du gouverneur de la région du Sud-Ouest, Emmanuel Zongo, 《ces assises sont une opportunité pour les collectivités frontalières concernées de concevoir et de mettre en oeuvre des actions concertées en faveur du bien être des populations 》.
Et le préfet de la région du Bounkani, de préciser que 《le partage de renseignements pour une meilleure prise en charge des questions sécuritaires et du règlement pacifique des litiges frontaliers sera au coeur des priorités, conformément aux orientations des deux gouvernements》.


En attendant la traduction en actes concrets de ce programme de partenariat, les participants ont au cours de l’atelier, rendu un vibrant hommage au premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko, décédé le jeudi 10 mars 2021 en Allemagne.

Direction de la Communication et de la Presse ministérielle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Énergie solaire : La Banque mondiale finance environ 93 milliards de F CFA pour l’électrification de 120 000 ménages

Le Ministre de l’Énergie, des Mines et des Carrières, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO a pris pa…