Assises nationales sur l’éducation : Le Ministre Ouaro rencontre les différents syndicats de son département

Dans cette matinée du jeudi 29 avril 2021, dans la salle de réunion du ministère à Ouagadougou, le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro a rencontré des partenaires sociaux de son département. Avec eux, il a évoqué la question de l’organisation des assises nationales sur l’éducation, dont le principe a été autorisé par le Conseil des ministres du 31 mars 2021.

Panser les maux récurrents qui sapent le système éducatif de notre pays, telle est l’ambition de ces assises nationales. Mais tout d’abord, une série de consultations a été opérée par le premier responsable du ministère en charge de l’éducation auprès de personnalités politiques, religieuses, coutumières et auprès de personnalités pétries d’expériences (les anciens ministres de l’éducation). Ainsi, ce jeudi, le Ministre Ouaro s’est présenté aux partenaires sociaux et devant eux, il a fait un exposé de la situation de l’éducation, les différents problèmes rencontrés, les raisons pour lesquelles il faut aller aux assises et quels sont les objectifs visés par ces assises.

Au cours de cette rencontre, le ministre Ouaro a particulièrement insisté sur la nécessité d’impliquer tous les acteurs : « on ne peut pas réussir sans impliquer sérieusement tous les partenaires sociaux…Rien ne doit être tabou dans ces assises et aucune question ne sera occultée. Nous devons donner une chance à notre système éducatif pour aller de l’avant».

Après avoir remercié le Pr Ouaro pour sa démarche participative, Pierre Zangré du Syndicat des Encadreurs pédagogiques s’est réjoui que les syndicats soient associés à cette réflexion. Et pour lui, ces assises doivent comporter une commission qui prend en compte la formation des enseignants et les reformes curriculaires qui est « un élément essentiel dans une éducation de qualité », dit-il.

Ils ont aussi fait part au ministre de la question de la gouvernance scolaire et de la question de la motivation des acteurs terrains. En outre, certains partenaires sociaux ont attiré l’attention du ministre Ouaro sur la qualité des infrastructures scolaires qui doivent également, toujours selon eux, s’inviter lors des assises nationales sur l’éducation.

DCPM/MENAPLN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Jean-Louis Billon : figure de proue de la nouvelle garde politique ivoirienne

Après toutes les péripéties subies par l’arène politique ivoirienne, tout le monde observe…