Me Stanislas Bénéwendé Sankara

Le ministre en charge de l’Urbanisme Me Stanislas Bénéwendé Sankara s’est engagé vendredi à Ouagadougou, à encadrer les secteurs «foncière et immobilière» au Burkina Faso minés par «des dysfonctionnements».

«Mon département a entrepris les révisions de plusieurs textes dont l’objectif global est de mieux encadrer le secteur du foncier et en particulier la promotion immobilière avec pour but ultime d’offrir un logement décent à chaque Burkinabè», a indiqué vendredi le ministre Stanislas Bénéwendé Sankara.

Le responsable du département en charge de l’Urbanisme s’exprimait vendredi à Ouagadougou, au cours d’une conférence publique.

Le ministre Sankara nommé le 11 janvier dernier, a déploré «la course effrénée à la mobilisation du foncier sur l’ensemble du territoire (notamment) à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso» pour «des projets immobiliers ou la spéculation pure et simple».

Il a regretté que «l’activité des promoteurs immobiliers, censée accompagner l’Etat dans l’amélioration de l’offre de logements décents, se retrouve en grande partie dans la production et la vente de parcelles nues».

Selon Stanislas Bénéwendé Sankara, face à ces «dysfonctionnements», son département a déjà suspendu «la délivrance des agréments de promotion immobilière» et «le traitement des dossiers de promotion immobilière».

Il a indiqué que les révisions annoncées vont porter sur le décret portant délivrance des agréments et l’arrêté portant validation des projets immobiliers, de même que sur le code de l’urbanisme et de la construction au Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Automobiles : Hausse de 901 millions FCFA du chiffre d’affaires de la société Tractafric Motors Côte d’Ivoire au premier trimestre 2021

Le chiffre d’affaires de la société Tractafric Motors Côte d’Ivoire (TMC), spécialisée dan…