L’armée burkinabè a affirmé lundi avoir neutralisé plus de 25 terroristes présumés dans la semaine du 7 au 13 juin au cours des opérations antiterroristes qui ont également coûté la vie à trois militaires et six combattants volontaires.

Selon le rapport de l’armée burkinabè, après l’attaque meurtrière qui a fait officiellement 132 morts dans la nuit du 4 au 5 juin dernier dans sur le site minier artisanal du village de Solhan dans le Sahel (nord-est), plusieurs opérations ont été menées durant la même semaine dans plusieurs localités du pays.

Dans cette localité, les unités déployées ont neutralisé une dizaine de terroristes et saisi des moyens roulants des terroristes, selon le rapport qui précise qu’un engin explosif improvisé a également été découvert et mis hors de danger alors que les opérations sont toujours en cours.

Le 10 juin 2021, une unité mixte du détachement de Arbinda dans le Sahel (composée de militaires et de gendarmes) a été prise à partie par des individus armés lors d’une patrouille à hauteur de Gorguel dans le Nord-ouest. La riposte a permis de neutraliser une quinzaine de terroristes, selon le rapport.

La même source ajoute que 24 heures après, une unité du détachement militaire de Namissiguima est tombée dans une embuscade à Kogolbarao-Go alors qu’elle intervenait au profit des populations de Sanaré dans la province du Bam, dans le Centre-nord du pays.

« Le bilan fait état d’un militaire et de 6 combattants volontaires décédés. Quatre blessés ont été dénombrés et évacués vers les centres de santé des armées », indique toujours l’armée burkinabè.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Automobiles : Hausse de 901 millions FCFA du chiffre d’affaires de la société Tractafric Motors Côte d’Ivoire au premier trimestre 2021

Le chiffre d’affaires de la société Tractafric Motors Côte d’Ivoire (TMC), spécialisée dan…