Bassolma Bazié

Bassolma Bazié dans ces lignes qui suivent revient sur les confidences que lui ont faites des étudiants d’universités publiques. Ces derniers lui ont fait part des difficultés qu’ils vivent sur le campus et leur desir d’abandonner leurs études à causes des problèmes qui les assaillent.

J’ai reçu des messages d’Etudiants ces derniers jours qui, tous, portent invariablement cette conclusion : « je n’en peux plus face aux difficultés, je ne peux plus tenir à l’université, je vais abandonner ! ».

D’abord, mes reconnaissances pour la confiance qui vous a conduits à me livrer une partie de votre « vie intime », dans l’espoir d’avoir une oreille attentive.
Ensuite, j’avoue être autant peiné que vous, voire plus, qu’une jeunesse se retrouve dans une telle situation de désorientation sociale.
Enfin, face à une telle situation que faire ? J’avoue en toute humilité ne pas posséder une potion magique à cela, mais je m’en tiens à mon rôle d’éducateur qui m’impose DEVOIR d’assistance en Conseils et orientations, fondés sur mon vécu. Ainsi :

Primo, félicitations à vous tous et toutes pour le parcours déjà victorieux du préscolaire jusqu’au niveau supérieur.
Secundo, tout en reconnaissant assez douloureux les situations difficiles que vous m’avez exposées, qui sont certes assez diverses, je reste convaincu que vous pouvez tenir et poursuivre le combat de la « VIE ».
Tertio, je vous soumets les propositions suivantes :

En jetant un coup d’œil sur votre parcours, vous vous convaincrez que vous avez bravé beaucoup d’Etapes dans votre vie et pas les moindres. Donc votre position de ce jour, n’est nullement du néant et doit être capitalisé avec fierté. Donc, soyez fiers de ce que vous avez pu conquérir en faisant des efforts pour éviter de porter des stigmates comportementaux de la dévalorisation et de la déception sur vous-mêmes. Cela déteint et érode l’estime de soi, et c’est sans doute ce qui conduit aux multiples cas malheureux déjà douloureusement constatés. Je nourris le plein souhait que vous possédiez les capacités de tenir ! Faites-vous une carapace à ne pas mettre l’accent sur les regards dévalorisants, les railleries, et autres propos désobligeants et foncez dans vos choix avec conviction, en laissant le temps apprécier.

Bassolma Bazié
Une photo aux cotés du Pr Martin LOMPO, conférence lors des 72 heures

Et pour cela, levez-vous, réorganisez votre emploi de temps : Le temps de présence en Amphi et le temps dans la vie active. Le temps en Amphi est celui axé sur la mise à jour des cours et informations livrés par l’Institution directement. Le temps dans la vie active est consacré aux activités parallèles qui vous permettront d’avoir quelque chose à mettre sous la dent, assurer votre propreté, le nécessaire pour prendre les cours. Dans ma précédente publication, une photo faite sur ma personne (par une personnalité travaillant présente sur les lieux) au cours d’activités d’intérêt commun indique des étudiants et élèves d’horizon divers y prenant part et dont nous avons décidé de désintéresser chacun à 3000 par jour. A cet effet, ne faites pas de choix d’activités par grandeur ou surestimation de soi (sauf toute activité pouvant déteindre sur votre dignité et honneur, même s’il est dit qu’un Homme qui a faim n’est pas un Homme libre) ! Justement pendant mes cycles scolaires et universitaires, ces petits travaux, j’en ai aisément fait avec fierté ; en me disant toujours : « Ce ne sont que des Etapes vers… ».

Bassolma Bazié
En compagnie du Pr Jean Boukary LEGMA à l’ouverture de ces 72 heures

Insérez-vous dans des regroupements où la solidarité est une réalité : en effet, quels que soient vos efforts, il vous sera difficile de tenir face à certaines situations de façon isolée. Il faut donc militer dans les Organisations. Ce sont de véritables Ecoles et cadres de renforcement de capacités. Me concernant, je vous informe que j’ai milité dans le Club des Etudiants Géologues du Burkina (CEGEB) qui, en lien avec l’Association des Etudiants en Sciences Biologiques (AESB) et le Club des Etudiants en Physique-Chimie et Mathématiques (CESPM) organisaient les 72 heures de l’Etudiant scientifique à l’ex-Faculté des Sciences et Techniques (FAST). Le Pr. Jean Boukary LEGMA était le DOYEN de la FAST et le Pr Martin LOMPO était le Chef de Département de la Géologie, dont j’ai été un de leurs étudiants et auxquels je rends hommage. J’ai aussi été militant de l’Union Générale des Etudiants Burkinabé (UGEB), dans sa section ANEB/OUAGA. Je rends également hommages aux différents présidents respectifs et leurs équipes. Donc il est impérieux de ne pas rester isolé. Intégrez ces cadres qui, je le répète, au-delà de la formation livresque, forme sur la vie elle-même. L’erreur à ne pas commettre, c’est de se dire que « je suis venu pour bosser et non pour militer dans des Organisations ». Car en faisant cette « erreur monumentale », vous deviendrez un carriériste qui accumulera probablement des diplômes, mais risque de ne posséder aucune conscience politique et donc ne serait socialement pas utile. Ces Organisations sont, non seulement, des ressorts indéniables en stabilité sociale, mais aussi et surtout des écoles où vous comprendrez les sources et causes de notre misère, les moyens pour en faire face.

Dans la solidarité, l’espoir est permis ! Je vous fais confiance que vous tiendrez bon !

Pour preuves, j’ajoute à l’écrit des images.

Bassolma Bazié
mes ex-camarades Présidents de l’AESB et du CESPM, prise à la fin des activités des 72 heures de l’Etudiant de la FAST

Certes, ça fait très mal de constater la détérioration continue des conditions de vie de l’Elite de demain dans un environnement de gabegie généralisée. Et lorsque vous vous engager pour dénoncer cela, il y aura de ces « dirigeants » pour dire : « tout va pour le mieux, et pour preuve, 8 + 9 = 89 » ; Et comme si cela ne suffisait pas, ils se taperont des « communiquants » pour ajouter : « Taisez-vous ! Tous les indicateurs sont au vert ! nos champions avancent, et pour preuve, 8 + 9 = 98 » : Les conséquences de tels aveuglements sont les tempêtes imprévisibles ! C’est aussi ça le système ! Donc, ne vivez pas du tout renfermés sur vous-mêmes ! vous disposez de toutes les potentialités, soyez en rassurés ! Tenez Bon, dans la Solidarité, l’Espoir et le Réveil collectif afin qu’un jour, 8+9 soit égal à 17 !

Bassolma Bazié
Manifestation de l’UGEB

lobspaalga.com


Courage et réussite !
Bassolma BAZIE
70336441

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Journée de l’excellence scolaire : 99 lauréats reçoivent les félicitations du président du Faso

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce 3 août 2021 la journée de l’e…