Le Gouvernement ivoirien a pris une mesure urgente qui vise quatre directeurs généraux d’entreprises publiques.

Les directeurs généraux des entreprises suivantes : La Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique (NPSP), Yapi Ange Désiré ; l’Agence de gestion et de développement des infrastructures industrielles (AGEDI), Ouattara Youssouf ; l’Autorité de régulation des télécommunications/Tic de Côte d’Ivoire (ARTCI), Bilé Diéméleou et l’Agence de gestion foncière (AGEF), Coulibaly Lamine ont été relevés de leurs fonctions pour nécessité d’audits qui seront diligentés dans lesdites entreprises. Selon un communiqué du Gouvernement publié dans un média de la place, cette décision relève de « mesures urgentes prises concernant la gestion de certaines structures publiques ».

Cette décision fait suite, précise le communiqué gouvernemental, « à des investigations préliminaires sur la gouvernance de certaines structures de l’État ». Il a donc été décidé de diligenter des audits. C’est donc, sur la base des conclusions des premières investigations et dans l’attente des résultats de ces audits, que ces responsables font l’objet de suspension « à titre conservatoire ».

S’agissant de la NPSP, en plus du DG, le Directeur des Affaires administratives et financières, Cissé Idrissa et le Directeur de la Logistique, Coulibaly Tielivigue Gbon ont été également suspendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Nigéria : Kuda Bank lève 55 millions de dollars pour son expansion en Afrique

La start-up nigériane de fintech, Kuda Bank, a levé un montant de 55 millions de dollars d…