OUARO STANISLAS

Le lundi 19 avril 2021, au cours de la séance plénière de la Première session ordinaire de l’année 2021, l’Assemblée nationale a procédé à l’adoption de trois projets de loi dont celui relatif à la ratification de l’ordonnance n°2020- 014/près du 16 novembre 2020 portant autorisation de ratification de l’accord de don n°d684-bf conclu le 28 septembre 2020 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement (IDA) pour le financement additionnel du Projet d’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation (PAAQE).

Le ministre en charge de l’éducation y était présent. Vu les efforts consentis par le gouvernement, à travers le ministère en charge de l’éducation nationale, dans l’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation, la Banque mondiale a octroyé un don pour la poursuite des activités du Projet d’Amélioration de l’Accès et de la Qualité de l’Education (PAAQE) . Après présentation du projet de loi par la Commission de la jeunesse, de l’éducation, de l’emploi et de la culture (CJEEC) saisie au fond, la Commission des finances et du budget (COMFIB) saisie pour avis a aussi émis un avis favorable à d’adoption du projet de loi. Toutes les questions posées au ministre Ouaro par les députés ont trouvé des réponses satisfaisantes, chose qui a convaincu sur la pertinence du projet et a permis l’adoption à l’unanimité de la loi portant ratification de l’ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de don pour le financement additionnel du projet d’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation (PAAQE).

A la sortie de la plénière, le Pr Stanislas Ouaro a fait savoir que ce projet de loi a pour objectif de ratifier un accord de don de la Banque Mondiale au Burkina Faso, d’un montant de 56 milliards de FCFA environ pour poursuivre le projet d’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation (PAAQE).

Cette somme permettra la réalisation d’infrastructures éducatives, la construction de 7 lycées scientifiques dans les sept régions qui n’en disposent pas, la construction des classes préparatoires d’entrée dans les grandes écoles, des centres de préparation des enseignants aux concours d’agrégation pour l’enseignement secondaire.

Selon toujours le Pr Stanislas Ouaro, ce projet va aussi permettre de renforcer les capacités des enseignants de deux régions, mais également les capacités d’accueil des établissements préscolaires et aussi de financer une partie de l’éducation en situation d’urgence. Il s’est dit satisfait de l’adoption à l’unanimité de cet accord de don en faveur du PAAQE qui avait commencé ses activités en 2015 et qui se sont achevées en 2020 et qui bénéficie aujourd’hui d’un financement additionnel dû aux acquis de cette première phase du projet.

DCPM/MENAPLN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Énergie solaire : La Banque mondiale finance environ 93 milliards de F CFA pour l’électrification de 120 000 ménages

Le Ministre de l’Énergie, des Mines et des Carrières, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO a pris pa…