C’est devenu plus qu’un jeu. Pas pour simplement se distraire comme cela se faisait auparavant. L’eSport gagne de plus en plus en notoriété. Même les grandes équipes de football s’y mettent et créent leur propre franchise. Des compétitions sont régulièrement organisées comme FIFA pro, l’eLigue, mais également Conter Strike ou encore League of Legends. Autant de tournois qui font courir les plus talentueux gamers de la planète. Ces derniers ne jouent plus pour le simple plaisir, l’enjeu financier est aussi bien dans  leurs objectifs. Il  y a plus d’une décennie, personne n’avait pensé que  jouer à la console peut vous permettre de brasser des millions. Et pourtant, c’est le cas actuellement.

Dans le monde de l’eSport, il y a maintenant des joueurs millionnaires. Ah oui. Millionnaire grâce simplement à une console. Ils sont désormais 11 joueurs PRO du jeu «Counter Strike Global Offensive» à enfiler ce costume de nabab.

 

En moyenne 120 tournois pour devenir millionnaire

 

«Pour atteindre de telles sommes, les élus auront évidemment participé à de nombreuses compétitions. Mais au vu des montants obtenus, on ne peut que constater l’envergure que prend la scène eSport compétitive», lit-on dans DH.be. Donc, pour entrer dans le cercle des millionnaires, il faut bien être présent sur la scène. A l’image du Danois Peter « dupreeh » Rasmussen qui a un compte bancaire qui s’élève à 1.57 millions d’euros gagnés en 156 tournois. Andreas ‘Xyp9x » Hojsleth (Danemark) a brassé 1.545 millions d’euros en 158  compétitions.  Nicolai « dev1ce» Reedtz (Danemark) a cumulé un gain de 1.53 millions d’euros (146 tournois). Le dernier du classement de 11 joueurs (voir tableau), est le Brésilien, Marcelo «coldzera » David qui a gagné en tout pour tout, 846000 euros en 122 sorties.

Jim CESSAY

L’article eSport : qui sont ces millionnaires grâce aux jeux vidéo ? est apparu en premier sur Sport News Africa.

Ce contenu provient de sportnewsafrica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

L’Euro 2021 vu d’Afrique : Allemagne-Portugal, un soupçon de Côte d’Ivoire-Cap-Vert

Il a ébloui le monde à l’Euro 2016 avec le Portugal. Renato Sanches et sa sélection finiro…