FBF

Le président de la fédération burkinabè de football (FBF), Lazare Banssé, a rencontré le mercredi 9 juin 2021, au siège de ladite institution, les présidents de clubs. L’ordre du jour de cette rencontre avec les dirigeants de clubs a porté sur les urgences auxquelles il faut pallier pour une fin de saison apaisée.

Cet échange franc, tenu à huis clos au siège de la FBF, a regroupé plus d’une vingtaine de présidents et représentants de clubs du Faso foot.  D’entrée de jeu, le président de la FBF, Lazare Banssé a affiché, sans ambages devant ses hôtes, sa volonté de voir le football burkinabè débarrassé de tout acte de vandalisme. « Nous avons consacré cette journée à discuter de notre championnat. Vous êtes sans ignorer que c’est un championnat qui est très disputé, surtout que nous aurons à la fin du championnat 4 clubs en bas du tableau qui vont descendre en deuxième division.

En haut du tableau également, le championnat est très disputé parce que à actuelle, il est difficile de savoir qui sera champion à la fin de la saison. Les clubs se tiennent souvent à 1 ou 2 points pour la relégation ou pour le titre de champion.

Donc il était important, vu, les violences que nous avons constatés ces dernières années sur nos stades, de convier tous les   clubs de D1, pour faire le point afin que nous puissions avoir une fin de championnat heureuse. Nous devons pour cela prendre toutes les dispositions idoines pour que les trois dernières journées du championnat se passent dans les meilleures conditions possibles. Et que le champion que nous allons avoir soit un champion légitime » a lâché d’entrée le président de la FBF.

A l’en croire, les clubs et la fédération se sont accorder sur un certain nombre de point. Il s’agit entre autre, de renforcer le système sécuritaire au niveau des différents stades, confier la gestion de ces trois dernières journées du championnat national a des arbitres expérimentés. « Nous avions proposé un huit clos pour les matchs, mais malheureusement, cette proposition a été rejetée. Mais cela dit, nous repartons satisfait de cette rencontre parce que ce sont des décisions consensuelles que nous avons prises avec tous les clubs » a encore martelé Lazare Banssé. Pour réussir sa mission, le président Banssé a sollicité l’implication de tous les acteurs afin de donner espoir aux jeunes talents du football burkinabè.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Automobiles : Hausse de 901 millions FCFA du chiffre d’affaires de la société Tractafric Motors Côte d’Ivoire au premier trimestre 2021

Le chiffre d’affaires de la société Tractafric Motors Côte d’Ivoire (TMC), spécialisée dan…